Académie de Saumur – enfances sur les bords de la Loire

A part des problèmes de grammaire ou de syntaxe latines, les jeunes écoliers d’antan avaient des soucis d’ordre bien pratique à gérer. Comment se procurer des livres scolaires à bon prix ? Où trouver une maison d’accueil décente pour le temps de l’étude qu’ils passaient le plus souvent loin de leur foyer familial ? Écoutons les régents et les élèves de l’Académie de Saumur, fréquentée au XVIIe siècle par les fils de  gentilshommes protestants souhaitant leur donner une formation à la fois intellectuelle, civique et religieuse :

L’art de parler aux yeux des enfants selon Comenius

Déçu par la didactique du latin que proposaient les écoles de son temps, Jan Amos Komensky (1592-1670), un Frère morave vivant à l’exil, développe sa propre méthode qui fait l’économie de longues explications de la part du maître. En 1658, il publie à Nuremberg Orbis sensualium pictus, le premier manuel de langue illustré.

Comenius, Orbis sensualium pictus, Nuremberg, Michel Endter, 1558 © BnF/Gallica

Continuer la lecture

Aux confins de l’éducation humaniste

Les nouvelles idées pédagogiques des humanistes se répandent jusqu’aux confins de l’Est de l’Europe moderne. Erazm Gliczner (1535-1603), théologien et pédagogue polonais de confession luthérienne, consacre à l’enfance et à la jeunesse un premier traité pédagogique publié en Pologne : Książki o wychowaniu dzieci barzo dobre, pożyteczne i potrzebne, z których rodzicy ku wychowaniu dzieci swych naukę dołożną wyczerpnąć mogą, Cracovie, M. Siebeneicher, 1558 [Livres sur l’institution des enfants très bons, utiles et nécessaires, dans lesquels les parents peuvent puiser un savoir précis afin de mieux éduquer leurs enfants]. Continuer la lecture