Education des filles

  • ANNAERT (Phillippe), « L’éducation dispensée par les ursulines aux 17e et 18e siècles », in Silvia Mostaccio (dir.), Genre et identités aux Pays-Bas Méridionaux. L’éducation religieuse des femmes après le concile de Trente, Louvain-la-Neuve, Academia-Bruylant, 2010, p. 151-203.
  • ANNAERT (Phillippe), Les collèges au féminin : les Ursulines. Enseignement et vie consacrée aux XVIIe et XVIIIe siècles, Bruxelles, Vie Consacrée, 1992.
  • BULCKAERT (Barbara), « Une lettre de l’humaniste Anna Maria van Schurman (1607-1678) sur l’accès des femmes au savoir », Clio. Histoire‚ femmes et sociétés, 13/2001, p. 167-183. En ligne
  • DUBY (Georges) et PERROT (Michèle) (dir.), Histoire des femmes en Occident, Tome 2 (Moyen âge) et Tome 3 (XVIe – XVIIIe s.), Paris, Perrin, Tempus, 2002.
  • GUEUDRÉ (Chantal), Histoire de l’ordre des ursulines de France, Paris, Éd. Saint-Paul, 1958-1963.
  • HARAGUCHI (Jennifer), « Teaching Ignatian Spirituality to Rich and Poor Girls Through Dramatic Performance in Seventeenth-Century Florence », The Sixteenth Century Journal, 1/2016 (n° 47), p. 25-51.
  • HARAGUCHI (Jennifer), « Istruzione alle maestre (Instruction for Teachers): A Model Text for Women’s Lay Conservatories in Seventeenth- and Eighteenth-Century Tuscany », Early Modern Women: An Interdisciplinary Journal , 2/2016 (n° 10), p. 3-21.
  • HARAGUCHI (Jennifer), « Convent Alternatives for Rich and Poor Girls in Seventeenth-Century Florence: The Lay Conservatories of Eleonora Ramirez di Montalvo (1602–59) », in Alison Weber (dir.) Devout Laywomen in the Early Modern World, London, New York, Routledge, 2016, p. 255-275.
  • JÉGOU (Marie-Andrée), Les Ursulines du faubourg Saint-Jacques à Paris 1607-1662. Origine d’un monastère apostolique, Paris, PUF, 1981.
  • LAURENCE (Lux-Sterritt), « Préserver l’action au sein de la clôture : le compromis des Ursulines de Toulouse (1604-1616) », Revue de l’histoire des religions, 2004/221, n°2, p. 175-190.
  • LAZARD (Madeleine), Les Avenues de Fémynie. Les femmes et la Renaissance, Paris, Fayard, 2001 En ligne
  • LEDUC (Guyonne) (dir.), L’Éducation des femmes en Europe et en Amérique du Nord de la Renaissance à 1848 : réalités et représentations, Paris/Montréal, L’Harmattan, 1997.
  • LOBA (Anna), « L’histoire dont les femmes ont besoin. Les usages de l’histoire dans les écrits didactiques de la fin du Moyen Âge », in Jean-Claude Arnould et Sylvie Steinberg (dir.), Les Femmes et l’écriture de l’histoire, 1400-1800, Mont Saint-Aignan, Publications des universités de Rouen et du Havre, 2008, p. 479-492.
  • LOBA (Anna), « Se coustume estoit de mettre les petites filles a l’escole… Écriture et lecture selon Christine de Pizan », Publije, 2014 : Littérature, histoire et conscience du droit (en hommage à Joël Blanchard), Patricia Eichel-Lojkine (dir.), En ligne
  • QUEIRÓS (Helena), SANTOS (Zulmira), « Letras e gestos. Programas de educação feminina em Portugal nos séculos XVIII-XIX », Revista Via Spiritus, « A Educação Feminina nos sécs. XVI-XIX, Entre a Aia e a Mestra de Noviças », 2012 (nº 19), CITCEM.
  • SONNET (Martine), « Que faut-il apprendre aux filles. Idéaux pédagogiques et culture féminine à la fin du XVIIe siècle », Papers on French Seventeenth Century Literature, XXII/1995 (n° 43), p. 369-378. En ligne
  • SOWARDS (J. Kelley), « Erasmus and the Education of Women », in Sixteenth Century Journal, 1982 (no 13), p. 7-89.
  • TIMMERMANS (Linda), L’accès des femmes à la culture (1598-1715), Paris, Champion, 1993.