Pédagogies humanistes

  • BARRAL-BARON (Marie), « Jean du Bellay, lecteur d’Érasme », in Cédric Michon et Loris Petris (dir.), Le Cardinal Jean du Bellay. Diplomatie et culture dans l’Europe de la Renaissance, Rennes/Tours, PUR et PUFR, 2013, p. 113-126.
  • BATAILLON (Marcel), Érasme et l’Espagne [1937], préface J.-Cl. Margolin, Genève, Droz, « Titre courant », 1998.
  • BLAIR (Ann), « Bibliothèques portables : les recueils de lieux communs dans la Renaissance tardive », in Marc Baratin et Christian Jacob, Le Pouvoir des bibliothèques. La mémoire des livres en Occident, Paris, Albin Michel, 1996, p. 84-106.
  • BOISSET (Jean), Melanchthon, éducateur de l’Allemagne, Paris, Seghers, 1967.
  • BOISSET (Jean) (dir.), La Réforme et l’éducation, Toulouse, Privat, 1974.
  • BOITEL-SAURIAC (Marie-Ange), « Quand vertu vient de l’étude des bonnes lettres. L’éducation humaniste des Enfants de France de François Ier aux derniers Valois », Revue historique, 1/2008 (n° 645), p. 33-59 En ligne
  • BONNET (Alcide), « Des livres de civilité depuis le XVIe siècle », in La civilité puérile par Érasme de Rotterdam, Paris, Liseux, 1877, p. 13-63. En ligne.
  • BURY (Emmanuel), « L’humanisme de Huet : paideia et érudition à la veille des Lumières », in Suzanne Guellous (dir.), Pierre-Daniel Huet (1630-1721). Actes du colloque de Caen (12-13 novembre 1993), Paris/Seattle/Tübingen, Biblio 17, PFSCL, 1994, p. 197-209.
  • CAILLEAU (René) (dir.), Pédagogie chrétienne, pédagogues chrétiens, Paris, Don Bosco, 1996.
  • CAULY (Olivier), « Comenius, la crise de l’humanité européenne au XVIIe siècle », Esprit, 2/1997 (229), p. 106-118.
  • COLOMBAT (Bernard), « Les XVIIe et XVIIIe siècles français face à la pédagogie du latin », Vita Latina, 1992 (126), p. 30-43.
  • COLOMBAT (Bernard), La grammaire latine en France à la Renaissance et à l’âge classique. Théories et pédagogie, Grenoble, ELLUG, 1999.
  • COMPÈRE (Marie-Madeleine), « Français et latin dans la culture scolaire des XVIe et XVIIe siècles », in Marcel Grandière et Agnès Lahalle (dir.), L’innovation dans l’enseignement français XVIe– XXe siècle, Nantes-Lyon, CRDP des Pays de la Loire-INRP, 2004, p. 25-34.
  • COMPÈRE (Marie-Madeleine) et CHERVEL (André), « Les humanités dans l’histoire de l’enseignement français », Histoire de l’éducation, 1997 (n° 74), «  Les Humanités classiques », p. 5-3. En ligne
  • COUZINET (Marie-Dominique), Pierre Ramus et la critique du pédantisme ; philosophie, humanisme et culture scolaire au XVIe siècle, Paris, H. Champion, 2015.
  • FERRAND (Mathieu), « Le théâtre de Barthélemy Aneau », Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 2011 (n° 22), p 363-378. En ligne
  • FUMAT (Yveline), « La civilité peut-elle s’enseigner? », Revue française de pédagogie, 2000 (n° 132), p. 101-113. En ligne
  • GARIN (Eugenio), L’éducation de l’homme moderne. La pédagogie de la Renaissance, Paris, Fayard, 1968.
  • GASCARD (Carole), L’enseignement du latin en France au XVIIe siècle à travers les textes théoriques et les grammaires, thèse de l’École Nationale des Chartes, sous la direction d’Annie Charon, 1995.
  • GRAFTON (Anthony) et JARDINE (Lisa), From Humanism to the Humanities : Education and the Liberal Arts in Fifteenth and Sixteenth-Century Europe, Cambridge, Mass., Harvard University Press, 1986.
  • GRAFTON (Anthony T.), CAMPI (Emidio), DE ANGELIS (Simone) et GOEING (Anja-Silvia) (dir.), Scholarly Knowledge. Textbooks in Early Modern Europe, Genève, Droz, 2008.
  • HOUSSAYE (Jean), Premiers pédagogues de l’Antiquité à la Renaissance, Paris, ESF, 2002. Fragments en ligne.
  • HUMMEL (Pascale), « La philologie invisible, ou quand la science ne dit pas son nom (l’étude du grec au XVIIe siècle) », Journal des savants, 1/2004, p. 165-190.
  • JIMENES (Rémi), Les caractères de civilité. Typographie et calligraphie sous l’Ancien Régime, S.l., Atelier Perrousseaux, 2011.
  • JOUANNA (Arlette) et alii (dir.), La France de la Renaissance. Histoire et Dictionnaire, Paris, R. Laffont, 2001, en part. « Renaître/Pédagogies », p. 43-57.
  • KAPP (Volker), « Le savoir livresque et/ou le style « naturel ». La métamorphose de la culture oratoire du XVIe au XVIIe siècle (Jacques Faye d’Espeisses et Claude Fleury) », Dix-septième siècle, 2005/2 (n° 227), p. 195-209. En ligne
  • LÉPINETTE (Brigitte), « La morphologie dans les grammaires françaises pour étrangers (XVIe-fin XVIIe siècle) », Le Français dans le monde, n° spécial 1998, p. 118-132.
  • LEPLATRE (Olivier), « De l’éducation des marges. Étude d’un dessin marginal du duc de Bourgogne dans un manuscrit de Fénelon », Texteimage, 1/2007. En ligne
  • LOPEZ (Denis), La Plume et l’épée : Montausier (1610-1690), Paris-Seattle-Tübingen, PFSCL, 1987.
  • LONGEON (Claude), Dossier Berquin [sur Marcus Borsius].
  • MARGOLIN (Jean-Claude), « La “Civilité puérile” selon Érasme et Mathurin Cordier », in “Ragione e “civilitas” : figure del vivere associato nella cultura del ‘500 europeo : atti del Convegno di studio di Diamante, 7-9 novembre 1984, 1986, p. 19-45.
  • MORENE (Pierre), « L’idée d’éducation chez Locke et ses fondements empiriques », in XVII-XVIII. Revue de la société d’études anglo-américaines des XVIIe et XVIIIe siècles, 2005 (n° 61), p. 71-92. En ligne
  • MORICE (Juliette), Le Monde ou la bibliothèque. Voyage et l’éducation à l’âge classique, Paris, Les Belles Lettres, 2016.
  • MORMICHE (Pascale), Devenir prince. L’école du pouvoir en France XVIIe – XVIIIe siècles, Paris, CNRS Éditions, 2009.
  • PETRIS (Loris), « Pibrac », in Écrivains juristes et juristes écrivains du Moyen Âge au siècle des Lumières, dir. Bruno Méniel, Paris, Classiques Garnier, 2015.
  • PITTION (Jean-Paul), « Notre maître à tous : Aristote et la pensée réformée française au XVIIIe siècle », in Michelle Magdelaine, Antony Mckenna, Maria-Cristina Pitassi et Ruth Whelan (dir.), De l’Humanisme aux Lumières. Bayle et le protestantisme. Mélanges en l’honneur d’Élisabeth Labrousse, Paris-Oxford, Universitas-Voltaire Foundation, 1996, p. 429-443.
  • PREYAT (Fabrice), Le Petit Concile de Bossuet et la christianisation des mœurs et des pratiques littéraires sous Louis XIV, Berlin, LITVerlag, 2007.
  • ROCHE (Daniel), Les Républicains des Lettres : gens de culture et Lumières au XVIIIe siècle, Paris, Fayard, 1988.
  • ROYÉ (Jocelyn), « Pédant et bel esprit : la représentation du savant mondain et du mondain savant dans les comédies du XVIIe siècle », Littératures classiques, 3/2005 (n° 58), p. 105-113. En ligne
  • SPICA (Anne-Élisabeth), « Si la lecture m’était confiée. Littérature de jeunesse et ouvrages didactiques au XVIIe siècle », in Jean-Marie Privat, Pierre-Marie Beaude et André Petitjean (dir.), La scolarisation de la littérature de jeunesse : enjeux et effets, Metz, Université de Metz, 1996, p. 15-32.
  • SPICA (Anne-Élisabeth), « Le traitement de la description dans les manuels de rhétorique à l’usage des élèves au XVIIe siècle », Pratiques, 6/2001 (no 109-110), p. 15-33.
  • TRIVISANI-MOREAU (Isabelle), « La transmission d’un patrimoine culturel dans les Mémoires de Pierre-Daniel Huet (1718) », Eidolôn, Le temps de la mémoire II : soi et les autres, 2007 (no 79), Danielle Bohler, Gérard Peylet (dir.), p. 363-377.
  • VAN ELSLANDE (Jean-Pierre), « Philologie et pédagogie : sœurs ennemies et complices de toujours, RHLF (Revue d’Histoire littéraire de la France), 2011 (n°4), p. 771-787. En ligne 
  • VESPERINI (Pierre), « Le sens d’humanitas à Rome », Mélanges de l’École française de Rome – Antiquité, 1/2015 (no 127). En ligne
  • VOLPIHAC-AUGER (Catherine) (dir.), La Collection ad usum delphini. L’Antiquité au miroir du Grand Siècle, Grenoble, Ellug, 2000.
  • VOLPIHAC-AUGER (Catherine), « La collection Ad usum Delphini. Entre érudition et pédagogie », Histoire de l’éducation, 1997 (no 74), p. 203-2014. En ligne