La vie mouvementée d’un précepteur à la cour

François Demoulins de Rochefort est le précepteur qui resta le plus longtemps auprès du jeune François d’Angoulême, le futur roi de France. Engagé en 1501 par la mère du dauphin, Louise de Savoie, pour former le futur François Ier, il rédigea une dizaine de manuscrits destinés à l’éducation du prince.

François Demoulins de Rochefort, Traité sur les vertus cardinales (1509), Ms français 12247, fol. 1v © BnF/Gallica

Les places à la cour étaient chères et les auteurs devaient souvent compter sur le soutien indéfectible de leur mécène pour ne pas s’en voir du jour au lendemain banni. Dans le Traité sur les vertus cardinales (1509) destiné au dauphin, François Demoulins se représente rédigeant son manuscrit dans une position pour le moins inconfortable puisqu’il est en équilibre sur une sphère – symbole de la Fortune – située au sommet du mât d’une nef sur le point de se fracasser sur les récifs. Son appel à l’aide est subtilement dissimulé dans l’image : pour toute voile, le mât arbore une aile (« L »), fréquemment associée à l’initiale du prénom de Louise, qui conduira la nef au plus sûr rivage. Son élève, le dauphin, n’est pas absent du message puisqu’il figure sous la forme de l’animal du même nom, solidement amarré à l’ancre du bateau.

Auteur: Charlotte Bonnet


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.