Abécédaires

Les abécédaires étaient-ils réservés aux enfants au XVIe siècle?

Oui, s’il s’agit d’apprendre les rudiments de sa propre langue, mais n’oublions pas que, pour maîtriser le grec et l’hébreu, les humanistes (comme Reuchlin) doivent commencer par assimiler les rudiments contenus dans des livres également appelés « alphabets ». Ce sont d’ailleurs pratiquement les seuls abécédaires parvenus jusqu’à nous, car rien n’incitait à conserver des livres d’usage courant pour enfants!

Alphabetum hebraicum, Paris, C. Wechel, 1533. Le Mans, Médiathèque Louis Aragon (fonds ancien), BL 8* 114 (Photo: PL).