Contrepoint

Editio princeps, 1554, couverture.

Histoire plaisante, facétieuse, et récréative du Lazarille de Tormes espagnol : en laquelle l’esprit mélancolique se peut recréer & prendre plaisir, augmentée de la seconde partie nouvellement traduite de l’espagnol en français, trad. J. Van der Meeren , Anvers, G. Jansens, 1598 (Chapitre IV, p. 18)

Bien loin de l’enfant de bonne maison éduqué selon les préceptes humanistes, Lazarillo de Tormes représente le pur produit de l’école de la vie, ou plutôt de la survie. Connaître les belles lettres ou les sciences n’est pas son souci, encore moins se conduire de manière civile! Son objectif se limite à accroître son « industrie et cautelle » pour ne pas devenir, avant l’heure, « pâture des vers ». La nécessité est ici maîtresse de vie et le corps, le ventre, parlent avant tout. Lire la suite

Peut-on trop jouer?

Les Jeux et plaisris (sic) de l’enfance invantez par Jacques Stella et gravez par Claudine Bouzonnet-Stella, Paris, J. Stella, 1657, n° 27 (jeu de paume)

Le danger qui guette l’enfant au XVIe siècle n’est pas lié à une pratique excessive des jeux vidéos… mais à celle de jeux physiques qui échauffent et font suer. Lire la suite