Pédagogies humanistes

  • BARRAL-BARON (Marie), « Jean du Bellay, lecteur d’Érasme », in MICHON (Cédric) et PETRIS (Loris) (dir.), Le Cardinal Jean du Bellay. Diplomatie et culture dans l’Europe de la Renaissance, Rennes/Tours, PUR et PUFR, 2013, p. 113-126.
  • BATAILLON (Marcel), Érasme et l’Espagne [1937], préface J.-Cl. Margolin, Genève, Droz, « Titre courant », 1998.
  • BISARO (Xavier), « La voix des pauvres : chant et civilité oratoire dans les écoles de charité de Lyon à la fin du XVIIe siècle », Histoire de l’éducation, no 143, 2015. En ligne.
  • BOISSET (Jean), Melanchthon, éducateur de l’Allemagne, Paris, Seghers, 1967.
  • BOISSET (Jean) (dir.), La Réforme et l’éducation, Toulouse, Privat, 1974.
  • BOUQUET (Monique), « Quel espace pour la lecture individuelle des régents de collèges et de leurs élèves à la fin du XVIIe siècle ? », in DEMOUGIN (Patrick) et MASSOL (Jean-François) (dir.), Lecture privée et lecture scolaire : la question de la littérature à l’école, Grenoble, CRDP de Grenoble, 1999, p. 31-44.
  • CAILLEAU (René) (dir.), Pédagogie chrétienne, pédagogues chrétiens, Paris, Don Bosco, 1996.
  • CASTAGNET (Véronique), « Les questions éducatives au cœur des affrontements religieux de la fin du XVIe siècle au milieu du XVIIe siècle. Académies protestantes versus collèges catholiques ? », in CONDETTE (Jean-François), Éducation, religion, laïcité (XVIe-XXe siècle). Continuités, tensions et ruptures dans la formation des élèves et des enseignants, Villeneuve-d’Ascq, Institut de recherches historiques du Septentrion-Université Charles-de-Gaule-Lille 3, 2010, p. 287-312.
  • CAULY (Olivier), « Comenius, la crise de l’humanité européenne au XVIIe siècle », Esprit, 229 (1997/2), p. 106-118.
  • COLOMBAT (Bernard), « Les XVIIe et XVIIIe siècles français face à la pédagogie du latin », Vita Latina, 126 (1992), p. 30-43.
  • COMPERE (Marie-Madeleine), « Français et latin dans la culture scolaire des XVIe et XVIIe siècles », in GRANDIERE (Marcel) et LAHALLE (Agnès) (dir.), L’innovation dans l’enseignement français XVIe– XXe siècle, Nantes-Lyon, CRDP des Pays de la Loire-INRP, 2004, p. 25-34.
  • DELRIEU (Michel), « La vie quotidienne d’un élève du collège royal de La Flèche au début du XVIIe siècle », Cahier fléchois, 25 (2004), p. 7-18.
  • FERRAND (Matthieu), ISTASSE (Nathaël) (éd.), Nouveaux regards sur les « Apollons de collège ». Figures du professeur humaniste dans la première moitié du XVIe siècle, Genève, Droz, « Travaux d’Humanisme et Renaissance », vol. 532, 2014.
  • GARIN (Eugenio), L’éducation de l’homme moderne. La pédagogie de la Renaissance, Paris, Fayard, 1968.
  • GASCARD (Carole), L’enseignement du latin en France au XVIIe siècle à travers les textes théoriques et les grammaires, thèse de l’École Nationale des Chartes, sous la direction d’Annie CHARON, 1995.
  • GLENN GRAY (Janet), « Investigation of a renaissance-humanist curriculum at the Academy of Saumur », in MEHL (James V.), In Laudem Caroli : Renaissance and Reformation studies for Charles G. Nauert, Kirksville, Truman State University Press, 1998, p. 149-169 : édition d’extraits de la Correspondance de jeunesse d’Élie Bouhéreau fils à ses parents (correspondance conservée à la Bibliothèque de la Société d’Histoire du Protestantisme Français, Paris).
  • HUMMEL (Pascale), « La philologie invisible, ou quand la science ne dit pas son nom (l’étude du grec au XVIIe siècle) », Journal des savants, (2004/1), p. 165-190.
  • HUPPERT (John), Public Schools in Renaissance France, Urbana and Chicago, University of Illinois Press, 1984.
  • ITTI (Eliane), « Lettres d’Élie Bouhéreau, élève de première à l’Académie de Saumur, à ses parents (mai 1684 – août 1684) », Bulletin de la Société de l’Histoire du Protestantisme Français (1903-), Vol. 154, No. 4 (Octobre-Novembre-Décembre 2008), p. 609-631.
  • JOUANNA (Arlette) et alii (dir.), La France de la Renaissance. Histoire et Dictionnaire, Paris, R. Laffont, 2001, en part. « Renaître/Pédagogies », p. 43-57.
  • LÉPINETTE (Brigitte), « La morphologie dans les grammaires françaises pour étrangers (XVIe -fin XVIIe siècle) », Le Français dans le monde, n° spécial (1998), p. 118-132.
  • LEPLATRE (Olivier), « De l’éducation des marges. Étude d’un dessin marginal du duc de Bourgogne dans un manuscrit de Fénelon ». En ligne.
  • LOBA (Anna), « Se coustume estoit de mettre les petites filles a l’escole… Écriture et lecture selon Christine de Pizan », Publije, revue de critique litteraire, OUVERTURE AU CLASSIQUE, 2014 : Littérature, histoire et conscience du droit (en hommage à Joël Blanchard), Eichel-Lojkine (Patricia) (dir.), mis à jour le : 05/03/2015. En ligne.
  • LONGEON (Claude), Dossier Berquin [sur Marcus Borsius].
  • MORENE (Pierre), « L’idée d’éducation chez Locke et ses fondements empiriques », in XVII-XVIII. Revue de la société d’études anglo-américaines des XVIIe et XVIIIe siècles, n° 61, 2005, p. 71-92. En ligne.
  • PIEJUS (Anne) (dir.), Plaire et instruire. Le spectacle dans les collèges de l’Ancien Régime, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2007.
  • PITTION (Jean-Paul), « Notre maître à tous : Aristote et la pensée réformée française au XVIIIe siècle », in MAGDELAINE (Michelle), MCKENNA (Antony), PITASSI (Maria-Cristina), WHELAN (Ruth) (dir.), De l’Humanisme aux Lumières. Bayle et le protestantisme. Mélanges en l’honneur d’Élisabeth Labrousse, Paris-Oxford, Universitas-Voltaire Foundation, 1996, p. 429-443.
  • ROCHE (Daniel), « Le précepteur, éducateur privilégié et intermédiaire culturel », in Les Républicains des Lettres : gens de culture et Lumières au XVIIIe siècle, Paris, Fayard, 1988, p. 333.
  • SOWARDS (J. Kelley), « Erasmus and the Education of Women », in Sixteenth Century Journal, 13, 1982, p. 7-89.
  • SPICA (Anne-Élisabeth), « Si la lecture m’était confiée. Littérature de jeunesse et ouvrages didactiques au XVIIe siècle », in PRIVAT (Jean-Marie), BEAUDE (Pierre-Marie), PETITJEAN André (dir.), La scolarisation de la littérature de jeunesse : enjeux et effets, Metz, Université de Metz, 1996, p. 15-32.
  • SPICA (Anne-Élisabeth), « Le traitement de la description dans les manuels de rhétorique à l’usage des élèves au XVIIe siècle », Pratiques, 109-110 (2001/6), p. 15-33.
  • STRAUSS (Gerald), Luther’s House of Learning : Indoctrination of the Young in Luther’s Germany, Baltimore and London, The Johns Hopkins University Press, 1978.
  • VAN DAMME (Stéphane), « Devenir enseignant de collège au XVIIe siècle. Itinéraire et expériences de formation des professeurs et régents jésuites de la province de Lyon », Cahiers d’histoire. Revue d’histoire critique, 71 (1998), p. 37-54.