Comment apprendre à devenir vertueux

La formation intellectuelle et morale des élites comprenait dans une très large mesure l’enseignement des vertus. Pour cela, le précepteur ou le maître pouvait recourir à des ouvrages de morale qui s’attachaient à décrire le plus précisément possible chacune des vertus.

Vers 1509, François Demoulins de Rochefort rédige un Traité sur les vertus cardinales  qu’il offre à son jeune élève, le futur François Ier (voir le billet précédent). La composition de cet ouvrage rappelle le sens médiéval de miroir usité dans beaucoup de domaines (« miroir du monde », « miroir de l’âme », etc.) pour désigner un ouvrage pédagogique aux prétentions souvent encyclopédiques. Par vertus cardinales, il faut entendre les quatre vertus que sont la prudence, la force, la tempérance et la justice. Lire la suite

La vie mouvementée d’un précepteur à la cour

François Demoulins de Rochefort est le précepteur qui resta le plus longtemps auprès du jeune François d’Angoulême, le futur roi de France. Engagé en 1501 par la mère du dauphin, Louise de Savoie, pour former le futur François Ier, il rédigea une dizaine de manuscrits destinés à l’éducation du prince.

François Demoulins de Rochefort, Traité sur les vertus cardinales (1509), Ms français 12247, fol. 1v © BnF/Gallica

Lire la suite

L’art de parler aux yeux des enfants selon Comenius

Déçu par la didactique du latin que proposaient les écoles de son temps, Jan Amos Komensky (1592-1670), un Frère morave vivant à l’exil, développe sa propre méthode qui fait l’économie de longues explications de la part du maître. En 1658, il publie à Nuremberg Orbis sensualium pictus, le premier manuel de langue illustré.

Comenius, Orbis sensualium pictus, Nuremberg, Michel Endter, 1558 © BnF/Gallica

Lire la suite

Appel à communications

En lien avec l’exposition « Enfances humanistes » et sous l’égide du laboratoire 3L.AM et du programme EnJeu[x], est organisée une Journée d’Études le 17 mai 2018 sur le site de l’Université du Mans avec pour thématique :

L’éducation des filles dans l’Europe des Lumières

Appel à communications

Lire la suite

Aux confins de l’éducation humaniste

Les nouvelles idées pédagogiques des humanistes se répandent jusqu’aux confins de l’Est de l’Europe moderne. Erazm Gliczner (1535-1603), théologien et pédagogue polonais de confession luthérienne, consacre à l’enfance et à la jeunesse un premier traité pédagogique publié en Pologne : Książki o wychowaniu dzieci barzo dobre, pożyteczne i potrzebne, z których rodzicy ku wychowaniu dzieci swych naukę dołożną wyczerpnąć mogą, Cracovie, M. Siebeneicher, 1558 [Livres sur l’institution des enfants très bons, utiles et nécessaires, dans lesquels les parents peuvent puiser un savoir précis afin de mieux éduquer leurs enfants]. Lire la suite

L’enfant peut-il ingurgiter l’hérésie avec l’alphabet ?

Luther enfant (Portrait de Luther et seize petits sujets relatifs à la vie du réformateur, estampe de J. B. Paravicinus, XVIe siècle, BnF)

Pour soustraire leurs enfants à l’enseignement catholique, les Protestants organisaient des petites écoles dans des endroits écartés de la ville. Plusieurs arrêts du Parlement, entre autres, celui du 6 août 1552, interdisaient de tenir « les écoles secrettes et buissonnières » sans l’autorisation du chantre de l’Église de Paris. Lire la suite

L’adolescence et le jeu selon le recueil de sentences du XVIIIe siècle

Le fonds ancien de la Médiathèque Louis Aragon au Mans commence petit à petit à nous livrer ses secrets ! Il conserve non seulement des ouvrages pédagogiques et des manuels scolaires publiés ou utilisés dans la région, mais aussi des notes et des cahiers d’élèves, d’étudiants ou de régents (p. ex. des thèses des élèves du collège de La Flèche, ou des cours abrégés de différentes matières) dont l’encre est certes pâlie, mais qui gardent encore des traces de l’expérience scolaire dans les Pays de la Loire.

Voici un humble recueil de sentences latines provenant du XVIIIe siècle: Lire la suite

Hors école

À l’occasion des vacances scolaires, rappelons les paroles de Montaigne qui, déçu des collèges de son temps, « vraies geôles pour une jeunesse captive », voit plus de profit à exercer le jugement des enfants hors école :

A la verité, nous voyons encores qu’il n’est rien si gentil [noble] que les petits enfans en France : mais ordinairement ils trompent l’esperance qu’on en a conceue, et, hommes faicts, on n’y voit aucune excellence. J’ay ouy tenir à gens d’entendement que ces colleges où on les envoie, dequoy ils ont foison, les abrutissent ainsin.

Lire la suite

Enfances Humanistes à la Nuit des Chercheur.e.s 

Le 29 septembre, de 18h00 à minuit, l’équipe du projet Enfances Humanistes sera présente à la Nuit Européenne des Chercheur.e.s au Mans. Que recouvrent les « valeurs humanistes » pour l’enfance et le monde de l’éducation ? Venez nombreux au théâtre des Quinconces pour découvrir les idées et les pratiques humanistes en matière de pédagogie et discuter du projet en cours !

Vous pouvez retrouver le programme de la soirée en ligne en cliquant ICI.

Bienvenue

Bienvenue à bord du blog du projet d’exposition Enfances Humanistes dont la réalisation est prévue pour l’année universitaire 2017-2018.

Pieter Brueghel l’Ancien, L’Âne à l’école (1556) © The Metropolitan Museum of Art

Ce site est destiné à la communauté scientifique intéressée par la recherche en histoire de l’éducation, ainsi que par la problématique de la vulgarisation scientifique dans les domaines des lettres et de l’histoire. Il offrira l’accès aux actualités du projet, aux notes de travail et aux ressources concernant l’héritage humaniste en matière de pédagogie et d’éducation, surtout dans la région des Pays de la Loire.

N’hésitez pas à visiter régulièrement notre site et laisser vos commentaires !