Peut-on trop jouer?

Les Jeux et plaisris (sic) de l’enfance invantez par Jacques Stella et gravez par Claudine Bouzonnet-Stella, Paris, J. Stella, 1657, n° 27 (jeu de paume)

Le danger qui guette l’enfant au XVIe siècle n’est pas lié à une pratique excessive des jeux vidéos… mais à celle de jeux physiques qui échauffent et font suer.

Les Colloques de Mathurin Cordier, divisés en quatre livres, trad. de latin en français, Rouen, Jean de la Mare, 1631, Le Mans, Médiathèque Louis Aragon (fonds ancien), BL 8* 3028 (Photo: PL)

Mathurin Cordier met ainsi en scène un maître prévenant qui avertit un enfant de faible complexion qu’il risque de prendre froid après trop d’exercice physique s’il tarde à se rhabiller.

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *