Les enfants et les adolescents vus par… Dame Folie

Les petits enfants, c’est bien connu, ont le pouvoir de nous « faire craquer ». Mais qu’est-ce qui rend les rend si aimables ?

Érasme, Moriae Encomium (Paris, 1511), Le Mans, Médiathèque Louis Aragon (fonds ancien), BL 8* 3510 : L’Éloge de la folie, composé en forme de déclamation, par Érasme et trad. par Gueudeville, avec les notes de Gerard Listre et les fig. de Holbein, Amsterdam, François L’Honoré, 1731 (Photo: PL)

La Nature, en « sage ouvrière », a tout prévu : elle les a pourvus d’un « attrait de folie » capable de compenser les peines qu’ils donnent à leurs mères et grand-mères. C’est encore pire pour l’adolescent : on lui passe tout. Car à qui cette jeunesse folâtre doit-elle son charme séducteur, si ce n’est à Folie ?

Ce discours sur les enfants charmeurs et l’amour déraisonnable qu’on leur porte – accompagné de figures dues à Holbein – continue à se faire entendre sur plusieurs générations, comme en témoigne cette édition parue deux siècles après la première publication de la célèbre declamatio d’Érasme.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *